22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 22:38

Comme depuis un certain nombre d’années, le GDSA de l’herault vous convie à une journée apicole qui sera à la fois un moment de formation et de convivialité le

Samedi 27 avril à Laurens.

Le thème sera: « Le pollen et sa production »http://www.bienetre-au-quotidien.fr/images/pollen.jpg

Intervenante Sandrine Jouve, formatrice apicole.

 

Rendez-vous chez Manibal Françis 2 chemin de la Jeanne de Pierre à Laurens entre 8h30 à 8h45 (café)

Nous laisserons les voitures chez lui et nous nous rendrons à l'Abbaye Plana Sylva qui se trouve à une centaine de mètres de là.

Comme d’habitude, la réunion sera suivie d'un buffet copieux  qui sera un moment de convivialité et d’échanges entre apiculteurs.

 Pour les personnes intéressées, prière de se faire inscrire en appelant le 04.67.98.52.35 ou le 06.80.03.19.45 le plus vite possible et faire parvenir à  Manibal Francis un chèque de 25 euros à l'ordre de S.A.R.L. Bouchard et Fils

 

balboa 3 bg 060202

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans GDSA infos
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 18:58

Nous sommes en avril et le mauvais temps n'a pas permis, pour certains, d'aller travailler correctement au rucher.

Si le peu de jours de beau temps a autorisé quelques visites traditionelles, toutes les ruches n'ont peut-etre pas été visitées.

Pourtant le démarrage de la ponte s'est fait comme de coutume. les populations se sont bien développées s'il y avait suffisament de réserves dans la ruche ou s'il l'on a pris soin de nourrir. 

Aujourd'hui, beaucoup de ruches sont pleines à craquer. Les abeilles, claustrées, ne demandent qu'à sortir. On en voit régulièrement à l'extérieur même si les températures sont inférieures à 10°.

On a pu se rendre compte de la présence de cellules royales depuis quelque temps déjà.

Et de fait, dès le moindre créneau météo exploitable, l'essaimage se réalise.


Il y avait cours samedi 6 avril au rucher école d'Agde. La pluie était de la partie et donc l'après-midi à été occupée à faire de la théorie. Et au moment de partir, on a eu la surprise de trouver 5 essaims pendus aux branches des arbres de la haie.

Ces essaims qui étaint là peut etre depuis 1 ou 2 jours étaient transis de froid, et mouillés puisqu'il avait plu toute la journée sans discontinuer.

Branle-bas de combat ! sortez les ruchettes ! les cadres cirés et en route pour l'opération de sauvetage.

Toute la théorie de l'après midi s'est transformée en pratique.

Pour les essaims à portée, pas de problème d'enruchement, même si quelques abeilles étaient belliqueuses. Par contre d'autres essaims étaient hors de portée.

Mais Michel avait dans son camion le matérièl nécessaire. Il a sorti l'échelle, la tronçonneuse et en avant......                         

Luc avait la caméra

 

D'après la météo, les jours à venir seront ensoleillés et les températures vont monter autour de 20° enfin...

Préparez vos ruchettes, ça va exploser !!!

R Fourmaux

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 20:41

En période d'essaimage, il est fréquent que des personnes découvrant un essaim près de chez elles, ne savent pas qui contacter pour l'enlèvement de cet essaim.

Elles appellent fréquement la mairie de la commune ou les pompiers sans savoir qu'il y a tout proche, un ou des apiculteurs susceptibles d'intervenir assez rapidement.

Il est souhaitable donc que les apiculteurs interessés s'inscrivent sur cette liste par le formulaire. Les champs obligatoires sont évidement le nom, la ville, le code postal et le numéro de téléphone, éléments permettant de situer et contacter rapidement l'apiculteur le plus proche.

La liste sera diffusée largement et mise en avant lorsqu'il y aura un nombre suffisant d'inscriptions.

 

Formulaire d'inscription à la liste

 

 

Liste des apiculteurs cueilleurs d'essaims

cueilleur1.jpg

Repost 0
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 15:30

 

Le mois de mars est marqué par l'arrivée du printemps.....si, si, il y a de vraies belles journées …...entre les quelques journées de pluie...

Les journées de soleil, les colonies sont actives et le pollen entre en quantité dans les ruches. Les rares plantes fleuries à cette époque sont ardemment visitées, en particulier le laurier-tin, les amandiers et le romarin précoce.

 

Pour les bénévoles du GDSA intervenant à la maison Départemental de l'environnement, la saison 2013 démarre aussi.

C'est avec motivation que le mercredi 20 mars, une dizaine d'intervenants bénévoles profitaient de cette réunion pour organiser et planifier l'activité de sensibilisation pédagogique à destination des scolaires (école et collège du département de l'Hérault).

C'est dans le cadre des missions de pédagogie à l'environnement du département de l'Hérault, que le GDSA intervient comme prestataire et partenaire auprès de la maison départemental de l'environnement pour des actions éducatives.

Rappelons que l'objectif du rucher pédagogique est de permettre la découverte de l'abeille , son rôle dans notre écosystème.

iconeRucherPedagogique.jpg

La saison sera dense. Ce sont près de 500 élèves qui sont attendus sur les mois d'avril, mai et juin. Les interventions seront reparties sur 17 sessions d'animations.

Cette activité à destination des scolaires, sera complétée d'une animation pour le grand public le dimanche 9 juin pour la journée « Fantaisie Nature » dans le cadre du programme janvier-juin 2013 de la MDE sur le thème de « la biodiversité, source de vie » . Ce dimanche là, il y aura aussi d'organisé une découverte :

  • une exposition de ruches et de matériels apicoles,

  • des visites du rucher pédagogique.

Les visites au rucher sont toujours très plébiscitées par les enfants et leurs parents. L’ouverture d'une ruche étant toujours un moment magique permettant de regarder, comme par le petit trou d'une serrure, la vie de la colonie.

Les jeunes enfants cherchant bien entendu à voir la fameuse couronne de la reine ;-)

  abeille-mde01.jpg

24 mars 2013-rédaction michel Baena

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans GDSA infos
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:15

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

« Semaine sans Pesticides » : Il y a urgence !

MERCREDI 27 MARS 2013 : Journée de mobilisation nationale de l’Union Nationale de l’Apiculture Française et de ses syndicats à Paris et auprès des Préfets de région

 

· A Paris, l’UNAF, Agir pour l’environnement et Générations Futures s’associent pour lancer un « Comité des élus pour les alternatives aux pesticides » à l’Assemblée Nationale (Invitation/Presse jointe)

 

· En région, les Présidents de syndicats apicoles régionaux et des délégations d’apiculteurs déposeront une requête aux Préfets de Région demandant au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes sur le territoire français quelle que soit la décision de l’Union Européenne.

 

L’UNAF demande à l’Etat français et en particulier, au Ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll d’interdire dès à présent les pesticides néonicotinoïdes (Cruiser, Gaucho, Cheyenne, etc.) reconnus  toxiques pour les abeilles  par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Aujourd’hui, le ministère dispose de tous les éléments nécessaires pour agir.

Attendre plus longtemps seraitinacceptable en raison des pertes d’abeilles engendrés et irait à l’encontre des objectifs du plan de développement durable de l’apiculture qu’a présenté Stéphane Le Foll, le 8 février 2013.

 

L’UNAF demande en outre à l’Etat français et en particulier, au Ministre Stéphane Le Foll de tout faire pourconvaincre les autres Etats de l’Union européenne d’adopter l’interdiction au niveau européen proposée par la Commission Européenne à Bruxelles. Le constat est implacable : les insecticides néonicotinoïdes mettent en danger le rôle irremplaçable des pollinisateurs, actuellement évalué à 21,8 milliards d'euro par an dans l'UE.

 

Depuis le milieu des années 90, les apiculteurs déplorent des taux de surmortalité  considérables. Chaque année, c’est en moyenne 30% du cheptel qui doit être renouvelé par notre filière, soit plus de 300 000 colonies. La production annuelle française de miel, elle, est passée de 32000 tonnes avant 1994 à 16000 tonnes en 2012.

 

 

 

 

JOURNEE D’ACTION -  MERCREDI 27 MARS 2013 – PROGRAMME

  

MERCREDI 27 MARS 2013 - INVITATION « PRESSE » - 8H30 à l’Assemblée Nationale (petit-déjeuner bio)

Hôtel de la Questure de l’Assemblée nationale – 128, rue de l’Université – 75007 Paris

 

Lancement du COMITE DE SOUTIEN POUR LES ALTERNATIVES AUX PESTICIDES organisé par Agir pour l’environnement, Générations Futures et l’Union Nationale de l’Apiculture Française.

 

En présence de :

 

Denis Baupin, vice président de l'Assemblée nationale

Chantal Jouanno, sénatrice de Paris

Sophie Primas, sénatrice des Yvelines

Laurence Rossignol, sénatrice de l'Oise

Brigitte Allain, députée de Dordogne

Dominique Marchal, représentant de l'association Phyto Victimes

Jacques Caplat, administrateur d'Agir pour l'environnement

François Veillerette, porte parole de Générations Futures

Henri Clément, porte parole de l'Union Nationale de l’Apiculture Française

Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à l'initiative de l'appel de plus de 60 médecins dans le Limousin

 

Plus d’info : http://comiteeluspesticides.fr/

 

ACTIONS DES SYNDICATS APICOLES AUPRES DES PREFETS DE REGION MERCREDI 27 MARS 2013

 

Les Présidents de Syndicats apicoles régionaux et apiculteurs déposeront une requête aux Préfets de Région demandant au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes sur le territoire français quelle que soit la décision de l’Union Européenne.

 

Préfectures de Région : Ile-de-France - Aquitaine – Auvergne - Bretagne - Languedoc-Roussillon –  Midi-Pyrénées - Rhône-Alpes –  La Mayenne (Laval)

 

Ile-de-France : Rassemblement d’apiculteurs devant la préfecture de la Région Ile-de-France, (5, rue Le blanc, 75 015 PARIS) à 10h30. Coordinateur : Jacques Kemp / kemp.jacques@free.fr

 

Aquitaine : Conférence de presse à 11h au Rucher-école de Cestas (132, Chemin des Sources),  puis déplacement à la préfecture de Région de Bordeaux.

Coordinateur : Bertrand Auzeral – Tel. 06 89 29 48 62

 

Auvergne : Rendez-vous des apiculteurs à la préfecture de Région Coordinateur : Jean-Marie Sirvins – Tel. 06 89 37 06 12

 

Bretagne : Rendez-vous à la préfecture de Rennes. Coordinateur : Gilles Lanio – Tel.  06 04 17 51 03

 

Languedoc-Roussillon : Rendez-vous à la Préfecture de région à Montpellier. Coordinateur : Christian Pons – Tel. 06 75 59 55 53

 

Midi-Pyrénées : Rendez-vous à la Préfecture de région, à Toulouse. Coordinateur : Christian Pech – Tel. 06 81 40 59 93

 

Rhône-Alpes : un rassemblement d’apiculteurs de la région Rhône-Alpes aura lieu à 14h devant la préfecture de Région. Coordinateur : Alain Rouchon – Tel.  06 88 09 28 07

 

Mayenne : Les apiculteurs se rassembleront devant la préfecture à Laval de 11h00 à 13h00.

Coordinateur : Jacky Legeay – Tel. 06 09 90 78 30

 

Anne Furet

Union Nationale de l'Apiculture Française

Chargée de projet "Suivi des dossiers syndicaux"

26, rue des Tournelles - 75004 Paris

Tél. 01 48 87 47 15. Fax: 01 48 87 76 44

Skype : furet.anne

www.unaf-apiculture.info/

 

L’UNAF est partenaire de la Semaine pour les alternatives aux pesticides

 

 

 

 

Repost 0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 13:19

Vendredi dernier, le 15 mars, les Etats membres de l’UE se réunissaient pour décider sur l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes.

Les Etats membres n’ont pas réussi à décider sur la question, à défaut de majorité qualifiée.  

Les négociations sont relancées et un nouveau vote aura lieu dans les 2 mois. L’ensemble des apiculteurs européens doit continuer de maintenir la pression sur les Etats membres.

Nous vous tiendrons informés sur les actions que l’UNAF envisage, notamment par rapport à la date du 27 mars que nous vous avions précédemment annoncée.

 


COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les Etats membres échouent à interdire les néonicotinoïdes – L'Union Nationale de l'Apiculture Française appelle Stéphane Le Foll à prendre rapidement les décisions qui s'imposent.

 

Aujourd'hui, les Etats membres de l'UE ont échoué à trouver un accord sur l'interdiction de trois insecticides néonicotinoïdes : la clothianidine, l’imidaclopride et le thiaméthoxam.

 Cette réunion des Etats membres intervenait à la suite des avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) du 16 janvier dernier, qui identifiaient des risques importants pour les abeilles, non pris en compte au moment de la mise sur le marché de ces pesticides.

 Alors que les avis de l'EFSA étaient sans appel, et qu'ils venaient confirmer les conclusions de nombreuses études scientifiques parues depuis 2000, il est incompréhensible que les gouvernements européens échouent à prendre la seule décision qui s'impose. Il est inacceptable qu'ils ne soient pas en mesure de faire le choix de la survie des pollinisateurs, indispensables à l'agriculture depuis la nuit des temps, contre des pesticides apparus dans nos champs il y a seulement une quinzaine d'années !

 Nous appelons le Ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, à interdire ces pesticides dès aujourd'hui et à faire le nécessaire pour convaincre les Etats membres de parvenir aux décisions qui s'imposent.

L'inaction conduirait à un coût élevé pour l'environnement et l’agriculture : les néonicotinoïdes menacent les services irremplaçables des pollinisateurs,  actuellement évalué à 21,8 milliards d'euro par an dans l'UE.

La réglementation européenne doit être appliquée : les Etats membres ne sont pas en mesure de garantir que ces molécules n’ont pas d’effet inacceptable sur les abeilles. La conclusion qui s’impose légalement est le retrait de ces insecticides du marché.

 

Selon Olivier BELVAL, Président de l'UNAF, « La commission européenne doit être ferme et maintenir sa proposition et le gouvernement Français doit tout faire pour obtenir une décision la plus large possible ! Un signal fort serait l'application immédiate du principe de précaution en France en imposant un moratoire sur ces pesticides »

Impact des néonicotinoïdes sur les pollinisateurs - de nombreuses publications scientifiques :

® Les néonicotinoides persistent dans l'environnement, la demi-vie de la clothianidine dans le sol a été mesurée à 148 à 6900 jours (loam sableux et sols argileux)1. L'imidaclopride peut ainsi être absorbée par des cultures non-traitées, jusqu'à deux ans après la première utilisation, et peut se retrouver dans le pollen et le nectar des fleurs non traitées à des niveaux toxiques pour les abeilles 2. La persistance des néonicotinoïdes contamine l'environnement au sens large, notamment le pollen. En 2002 et 2003, 69,1% du pollen récolté par les abeilles de 25 ruchers dans cinq départements français, sur des plantes traitées et non traitées étaient contaminés par de l’imidaclopride3, bien que cette neurotoxine ait été interdite à l'utilisation sur le tournesol en janvier 1999.

® Les néonicotinoïdes sont extrêmement toxiques pour les insectes auxiliaires des cultures, essentielles à un équilibre de l'écosystème et pour le contrôle des populations de ravageurs4. ® Des effets synergiques et cumulatifs : lorsque combinés et en synergie avec d'autres pesticides, en particulier les fongicides, les effets toxiques des néonicotinoïdes sur les abeilles augmentent considérablement, et se manifestent chez les abeilles par un large éventail de pathologies: infections bactériennes, virales et fongiques5. ® Inefficacité agronomique des néonicotinoïdes: des rendements de cultures similaires peuvent être réalisés avec ou sans traitements de pesticides comme le Gaucho ® 6.

® Des effets chroniques et sublétaux sur les abeilles: l'imidaclopride a démontré des effets comportementaux7, ainsi que physiologiques et métaboliques chez les abeilles 8. En effet, de très faibles doses de néonicotinoïdes peuvent affecter les populations d'abeilles  indirectement: par la désorientation, l'incapacité d'accéder à la ruche, réduction de l'efficacité de recherche de nourriture, troubles de la mémoire et de l'apprentissage, manque de communication au sein de la colonie, l'effondrement de l'élevage des jeunes, la diminution de l'efficacité du métabolisme et l'affaiblissement du système immunitaire des abeilles9.

 

Références

1) DeCant, J., & Barrett, M. (2010). Environmental Fate and Ecological Risk Assessment for the Registration of CLOTHIANIDIN for Use as a Seed Treatment on Mustard Seed (Oilseed and Condiment) and Cotton. Environmental Protection (pp. 1–99).

2) Bonmatin, J. M., et al . (2003) A sensitive LC/APCI/MS/MS method for analysis of imidacloprid in soils, in plants and in pollens. Anal. Chem. 75 (9), 2027-2033.

3) Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262

4) Draft Guidance on the Risk Assessment of Plant Protection Products on bees (Apis mellifera, Bombus spp. and solitary bees)

5) Opinion as Pettis, Vidau and EFSA. Vidau, C.; Diogon, M. & Aufauvre, J. et al. (2011): Exposure to sub-lethal doses of fipronil and thiacloprid highly increases mortality of honeybees previously infected by Nosema ceranae. PloS One 2011; 6(6): e21550.

6) Pettis, J. S.; van Engelsdorp, D.; Johnson, J & Dively, G. (2012): Pesticide exposure in honey bees results in increased levels of the gut pathogen Nosema. Naturwissenschaften 99(2), pp. 153-158.

7) L. Furlan et al. (2007) Università di Padova "Valutazione nel quadriennio 2003-2006 : Effetti sul mais della concia insetticida del seme". L’Informatore Agrario • 5/ 2007 (p.92 – 96).

8) EFSA Journal 2012;10(5):2668 [275 pp.] Scientific Opinion on the science behind the development of a risk assessment of Plant Protection Products on bees (Apis mellifera, Bombus spp. and solitary bees).

9) Hatjina et al, 2013. Sublethal doses of imidacloprid decreased size of hypopharyngeal glands and respiratory rhytm of honeybees in vivo”

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 21:39

 

      x

Synopsis et détails

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.
Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. 
Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.

 

JEUDI 21 MARS à 21h au cinéma Le Taurus à MEZE

suivie d’une conférence animée par le  président du syndicat d apiculteurs de l'Hérault et d'apiculteurs.

Présentation et dégustation de produits de la ruche à l'issue de la soirée.

Affiche abeille et des hommes

 

SAMEDI 23 MARS à 16h au Cinéma Lutéva à Lodève,

 suivie à 17h30 d’une conférence animée par Jean-Louis Perez, apiculteur vice président du syndicat apicole de l'Hérault.

(Pour les personnes désirant assister uniquement à la conférence :rendez-vous à 17h30 dans la grande salle du cinéma Lutéva).

Un apéritif sera offert à l’issue de cette conférence.

 pesticides_23_03.jpg

 

 

JEUDI 4 avril à 21h au cinéma Le Travelling à AGDE

En parallèle à la semaine du développement durable de la ville d’Agde, il est organisé une séance débat au cinéma le Travelling le 4 avril au soir autour du film « Des abeilles et des hommes » 

Présence  du président du syndicat d apiculteurs de l'Hérault et d'apiculteurs.

      Présentation et dégustation de produits de la ruche à l'issue de la soirée.

 


Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 21:35

GENERATION ECOLOGIE
Pesticides et abeilles : après la reconnaissance par la Commission européenne du risque
lié à l'utilisation des pesticides, la France doit à tout prix et vite adopter un moratoire

Le gouvernement français semble vouloir se lancer dans la bonne voie. Stéphane LE FOLL, Ministre de l'Agriculture, a déclaré que la France allait adopter un moratoire interdisant l'utilisation pendant deux ans des insecticides de la famille des néonicotinoïdes (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame), dont l'effet dévastateur sur les colonies d'abeilles a été dénoncé par l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA).

Après une décision courageuse, quoique insuffisante de la Commission Européenne, il est temps que le gouvernement s'engage ouvertement pour la défense de la filière apicole. Il faut faire vite.

Malheureusement nous ne pouvons que déplorer le manque d'envergure de cette préconisation européenne car elle couvre une trop courte période. Les substances toxiques concernées restent encore présentes dans le sol après deux années. Le gouvernement français devra aller plus loin.

Nous devons aujourd'hui développer une agriculture non polluante et respectueuse des différents écosystèmes. Et l'Union Européenne doit imposer une ligne claire sans céder aux lobbies de l'agrochimie.

En 1999 puis en 2004, grâce à l'action de l'UNAF et des apiculteurs, les pouvoirs publics ont reconnu la toxicité de deux molécules et suspendu la commercialisation du Gaucho, sur tournesol et maïs, et du Régent, sur toutes les cultures. En juin 2012, le gouvernement français a pris la mesure de ce risque par l'interdiction de mise sur le marché du Cruiser pour le traitement du colza. Mais cette disposition ne concernait par le maïs.

Yves PIETRASANTA
Président
Génération Ecologie

contact presse 06 73 28 72 57

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 18:39

Il est possible de se procurer du sirop de nourrissement Butiforce pour les prochains jours à prix interessant (complément de groupage).

Vous pouvez pour cela contacter comme de coutume

avant lundi 11 mars 12 heures dernier délai:

 Annie Manibal au 06 88 00 87 02.

 

AbCeris.jpg

Repost 0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 20:38

Mardi 12 mars à 19 heures, Henri Clément propose une conférence au domaine de Bayssan à Béziers.

Cette soirée est organisée par le Conseil Général de l'Hérault.

Souhaitons un large public pour cette soirée dans laquelle  notre ami Henri partagera son vécu pour la défense de l'abeille.

 


Conférence Henri Clément

Repost 0

Présentation

  • : Abeille34-GDSA34 - les Apiculteurs de l'Hérault
  • Abeille34-GDSA34   -  les Apiculteurs de l'Hérault
  • : Blog pour les apiculteurs du département de l'Hérault destiné à faire circuler les informations syndicales et sanitaires concernant les abeilles.
  • Contact

Contactez nous

Vous pouvez laisser vos commentaires en fin d'article ou nous contacter directement à l'adresse abeille34@gmail.com

Recherche Dans Le Blog