9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 19:50
Cliquer sur le logo pour ouvrir le journal :
Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Hérault Apicole
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 20:24
"Immaginez à quoi ressemblerait notre réveil dans un monde sans abeilles...."

Vincent Tardieu, journaliste et écrivain scientifique qui vit dans notre département nous fait connaitre ses impressions sur le monde dans lequel nous vivons ou l'abeille a une place primordiale.

Réflexions, idées sur notre avenir et celui de notre abeille, vous pouvez aller voir à cette adresse: l'étrange silence des abeilles

Bonne lecture.

Et n'oubliez pas les rencontres avec Vincent Tardieu le Vendredi 2 octobre 2009 à Bédarieux Salle Léo Ferré à 18H30 et à Prades le Lez le 25 novembre à 18H à La Maison de l' Environnement  du Domaine de Restinclières.
Repost 0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 07:25

CHAMBRES D'AGRICULTURE
LANGUEDOC ROUSSILLON

SUD de FRANCE 

Concours Régional
Miels – Pains d’épices - Nougats
Languedoc-Roussillon
2009

 

 

 

REGLEMENT

  

 ARTICLE 1

 Le Concours Régional des Miels, pains d’épices et nougats (produits et transformés sur l’exploitation) du Languedoc-Roussillon est ouvert aux apiculteurs, aux coopératives et aux groupements de producteurs.

  

 ARTICLE 2

 Le Concours Régional des Miels et pains d’épices du Languedoc-Roussillon se divise en deux catégories :

 

Catégorie 1 : Apiculteur ayant 70 ruches et plus avec un n° Amexa ou MSA et produisant dans les sections miels de cru ou miels polyfloraux un minimum de 300 kg :

 

Sauf pour :     - 4ème section  –  Miel de Callune (100 kg minimum)

                                               - 10ème section  –  Miel de rhododendron (100 kg minimum)

                                                     - 12ème section  –  Miel de pissenlit (100 kg minimum)

 

Catégorie 2 : Apiculteur ayant de 10 à 69 ruches.
 

ARTICLE 3

 

Chaque concurrent n’est autorisé à présenter à la présélection qu’un seul échantillon dans chacune des sections suivantes.

Ne peuvent être présentés que les miels de l’année.

 

 

Classe Miels de cru

 

Section Miel de Sapin

Section Miel de Romarin

Section Miel d’Acacia

Section Miel de Callune

Section Miel de Bruyère Erica cinerea

Section Miel de Bruyère Erica arborea (Bruyère blanche)

Section Miel de Lavande, Lavandin

Section Miel de Lavande Stoecha

Section Miel de Tilleul

Section Miel de Châtaignier

Section Miel de Rhododendron

Section Miel de Tournesol

Section Miel de Pissenlit

Section Miel de Thym

Section Miel d’Arbousier

Section Miel de Metcalfa

Section Miel de Chêne

  

Classe Miels polyfloraux

 

Section Miel de Garrigues

Section Miel des Cévennes

Section Miel des Pyrénées

Section Miel de Forêt

Section Miel des Causses

Section Miel de Margeride Aubrac

Section Miel de Maquis

Section Miel de Camargue

Section Miel de Narbonne

Section Miel de Montagne agréé

Section Miel IGP Provence agréé

  

Classe Pains d’épices

 

Section Nature

Section Aromatisé (morceaux d’orange, de chocolat…)

 

Classe Nougats

 
Nougat produit et transformé sur l’exploitation.

 

 

 

Si une classe ou section ne réunit pas trois concurrents, elle sera annulée et le candidat remboursé de ses frais d’inscription.

 

 

 

ARTICLE 4

 

Les organisateurs du Concours se réservent le droit d’informer les services des fraudes des volumes de production de miel que chaque apiculteur présente au concours.

 

 

 

ARTICLE 5 :
Echantillons

 

 

Les Miels :

 

Ils sont présentés conditionnés soit sous forme liquide, soit sous forme solide.

Les échantillons, dans chacune des catégories, sont constitués par des pots de verre traditionnels de 250 à 500 gr à fermeture Twist-off en l’état de commercialisation (étiquette identité producteur et miel).

 

Pour tous les participants, les échantillons devront être constitués de 3 pots de verre par section.

Un pot, parmi les trois, est conservé par le concurrent comme échantillon témoin. Ce pot peut éventuellement remplacer tout échantillon brisé au cours du transport. Les deux autres pots sont adressés par le concurrent et à ses frais, dans un emballage suffisamment résistant et bien réalisé afin de limiter les risques de casse, avec la mention «Concours Sud de France des Miels du Languedoc-Roussillon»  à :

 

NATURALIM France MIEL

Zone d’activités
Quartier Bel Air
39330 Por Lesney

 

 

Le concurrent doit faire parvenir ses échantillons au laboratoire du 1ER AU 31 OCTOBRE (préférez début octobre).

 

L’admission définitive des échantillons au Concours Régional des Miels du Languedoc-Roussillon est fonction des résultats obtenus aux épreuves de présélection assurées par les laboratoires. Celles-ci comportent les analyses suivantes :

 

a) Analyses de contrôle pour tous les miels

 

Humidité avec un plafond de :

 

  • 18,50 % pour les miels de châtaignier et bruyères Erica
  • 22,00 % pour les miels de callune
  • 18,20 % pour les autres miels

 

HMF (Hydroxy-Méthyl-Furfural) avec un plafond de 15 mg/kg

 

Un examen organoleptique est systématiquement fait pour détecter les arômes ou goûts exogènes.

 

 

b)   Analyses particulières

 

Le spectre des sucres est analysé pour les miels de lavande-lavandin, acacia , sapin et châtaignier

 

  • le rapport fructose/glucose doit être compris ente 1,10 et 1,30 pour les miels de lavande ; il doit être supérieur à 1.35 pour les miels de châtaignier, 1,40 pour les miels d’acacia. En outre, pour ces deux miels (lavande et acacia), l’erlose doit être obligatoirement présent.

 

  • le taux de saccharose doit être, en année normale, inférieur à 10 % pour les miels de lavande. Ce plafond peut être reconsidéré certaines années en fonction des conditions de miellée jusqu’à 15%.

 

Les miels de sapin présentent dans leurs spectres des sucres un taux de tréhalose >09% et un pourcentage de trisaccharides supérireur à 4%.

 

Les miellats et les miels de sapin (plus de 55 mm dans l’échelle de Pfund) font l’objet d’une mesure de conductibilité électrique. Les valeurs suivantes sont exigées :

 

  • miellats : conductibilité supérieure ou égale à 800 micro-siemens.
  • miels de sapin : conductibilité supérieure ou égale à 900 micro-siemens.

 

Une analyse pollinique est faite sur tous les miels sauf châtaignier et sapin.

L’analyse de la couleur est faite sur tous les miels

Les concurrents recevront les résultats des analyses effectuées et de la présélection après le concours.

 

 

Pour être définitivement admis au Concours Régional des Miels du Languedoc-Roussillon, l’échantillon doit être de qualité loyale et marchande et respecter la législation en vigueur (Décret du 22 juin 1998 et textes subséquents).

 

 

Les pains d’épices et nougats :

 

Les échantillons (2 pains d’épices ou 2 paquets de nougats) doivent être envoyés en l’état de commercialisation, entre  le 9 et le  16 novembre  à :

 

Chambre régionale d’agriculture
Maison des Agriculteurs
Géraldine METGE
Mas de Saporta A – CS 30012
34875 LATTES

 

 

 

 

ARTICLE 6 :
 Dépôt de candidatures

 

Les fiches d’inscription doivent être retournées,

Avant le 18 octobre

à la Chambre régionale d’agriculture

Géraldine METGE

Mas de Saporta A – CS 30012 - 34875 LATTES CEDEX - Tel : 04.67.20.48.07 - Fax : 04.67.20.88.73

 

Elles doivent être accompagnées des droits d’inscription sous forme d’un chèque libellé à l’ordre de la Chambre régionale d’agriculture Languedoc-Roussillon.

 

Pour être admis à concourir, les candidats devront acquitter un droit d’inscription de  6 Euros T.T.C par échantillon, plus les frais d’analyse qui sont à votre charge.

 

 

ARTICLE 7 :
Récompenses

 

Les récompenses décernées lors du Concours Régional des Miels du Languedoc-Roussillon sont :

 

  • Catégorie 1 : Diplômes de Médaille d’Or, d’Argent et de Bronze

 

  • Catégorie 2 : Diplômes de 1er Prix, 2ème Prix, 3ème Prix.

 

Si le nombre de concurrents inscrits dans une section s'avère trop important pour le bon déroulement des opérations du jury, une présélection peut être effectuée par différents jurys. Un super jury sera ensuite nommé et décernera les médailles en fonction des échantillons choisis par les jurys de présélection.

 

Chaque jury pourra attribuer pour :

 

3 produits              présentés dans la même section       1 médaille

4 à 6 produits         présentés dans la même section       2 médailles

+ de 6 produits       présentés dans la même section       3 médailles

 

Il peut être fait état de la récompense éventuellement obtenue sans limitation dans le temps, mais pour la seule production issue du lot primé.

 

 

 

ARTICLE 8 : Jury

 

Le Jury du Concours sera placé sous la présidence de Monsieur le président de la Chambre régionale d’agriculture (ou son représentant) pour l’année 2009. La fonction de membre du Jury est gratuite. Nul ne pourra remplir les fonctions de membre du Jury s’il présente un échantillon dans la catégorie où il serait appelé à exercer ses fonctions.

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 16:24

Le CRIIGEN est un Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie Génétique.
Il s'agit d'un comité apolitique et non-militant d'expertise, de conseil, indépendant des producteurs d'OGM, intervenant à différents niveaux :

• juridique,
• scientifique (santé, environnement),
• sociologique,
• technique (étiquetage), notamment pour des dosages d'OGM,
• et au niveau économique.

pour les citoyens, entreprises, associations, groupements, syndicats...


COMMUNIQUE:
DÉFICIENCES DU DÉCRET OGM QUI AVAIT ÉTÉ COMPLÉTÉ PAR LA LOI - 24 juillet 2009

 

"Par arrêt du 24 juillet 2009 le Conseil d'État a annulé cinq articles majeurs du décret du 19 mars 2007 par lequel le gouvernement français Villepin avait partiellement transcrit la directive européenne 2001/18 sur les OGM. Le CRIIGEN, présidé par Corinne Lepage, contestait en particulier les limitations au droit à l'information du public quand au contenu des dossiers, notamment pour les études sur la santé.

 

Le Conseil d'État, en application de la Charte de l'Environnement, a considéré que seule la loi pouvait définir les conditions, et éventuellement les limites de l'information sur la dissémination des OGM, mais également sur les résultats de la surveillance. Il a aussi considéré que les dispositions relatives aux conditions de prévention des atteintes portées à l'environnement par les OGM ne pouvaient être fixées par la loi.

 

En conséquence, la haute assemblée a annulé cinq dispositions du décret à compter du 30 juin 2010, en considérant que les lois du 25 juin et premier août 2008 avaient par certaines modalités limité l'information et la consultation du public, mais que l'annulation immédiate du décret aurait des conséquences manifestement excessives. Cela signifie très clairement que le gouvernement devra avant le 30 juin 2010 faire voter par le Parlement une nouvelle loi sur les OGM, assurant le respect du droit à l'information du public. Il s'agit là d'une étape importante sur la voie du combat contre le secret industriel et plus généralement le secret dont les producteurs et utilisateurs d’OGM voudraient s'entourer."


Johan PERON

Secrétaire Général

Union Nationale de l'Apiculture Française

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 17:27
Un traitement contre la flavescence dorée de la vigne est prévue à compter de ce week end (du 25 juillet au 5 août) sur les départements de l'Hérault, de l'Aude, des Pyrénées Orientales et du Gard.

Il s'agit d'un traitement insecticide à base de pyrèthres contre une cicadelle .

Ci joint l'arrêté préfectoral + la liste et carte des communes concernées par ce
2ème ou 3ème traitement de la saison.

.../...

L’aménagement de la lutte insecticide ne peut être mis en oeuvre dans une commune que sous le contrôle du groupement de défense contre les organismes nuisibles (GDON).

La demande d’aménagement de la lutte insecticide présentée par le GDON est validée par la commission départementale flavescence dorée, au regard du dispositif local de surveillance du territoire proposé.

…POUR ORGANISER LOCALEMENT LA SURVEILLANCE DU TERRITOIRE.

Dans les communes concernées par l’aménagement de la lutte insecticide, le GDON met en oeuvre des opérations de surveillance du territoire pour estimer les populations de cicadelles. Si les résultats des comptages le permettent, le

GDON rend le deuxième traitement contre le vecteur de la cicadelle de la flavescence dorée facultatif.

Dans le cas contraire, le traitement reste obligatoire pour tous les viticulteurs de la commune.

LE TRAITEMENT EST FACULTATIF:

 

 

 

 

 

En présence du vecteur, le traitement sera appliqué sur la parcelle.

…MAIS LA RESPONSABILITÉ DU TRAITEMENT APPARTIENT TOUJOURS AU VITICULTEUR.

Chaque viticulteur reste entièrement responsable de ses propres observations, et de l’application des traitements sur ses propres parcelles.

En cas de contrôle de traitement, des poursuites pourront être engagées si des cicadelles vectrices de la flavescence

dorée sont trouvées dans les parcelles, et s’il est avéré qu e le traitement n’a pas été effectué.

Ce dispositif, mis en place dans les premières communes en 2001 a permis de concilier une diminution du  nombre de traitement et un haut niveau de protection contre cette maladie en mettant en oeuvre localement un dispositif de surveillance qualifié « d’opérationnel » par ses acteurs.

LES COMMUNES CONCERNEES EN 2009 :

Le niveau de l’engagement des GDON locaux au fil des années conduit à des modifications de la liste des communes concernées, par ajout des nouveaux candidats remplissant les conditions d’accès à ce dispositif, mais aussi par retrait des communes dans lesquelles les engagements de surveillance du territoire n’ont pas été respectés.

Sur avis des commissions départementales, les communes ou l’aménagement de la lutte contre la flavescence dorée est mis en oeuvre sont :

 

 

Dans le département de l’Aude, un ou deux traitements peuvent être facultatifs sur décision du GDON à

CASTELRENG, CAUNETTES-EN-VAL, CAUX-ETSAUZENS, CAVES, CAZILHAC, CENNE-MONESTIES, CEPIE, COUFFOULENS, COURNANEL, COURTAULY, COUSTAUSSA, DONAZAC, DURBAN-CORBIERES, ESCUEILLENS-ET-SAINT-JUST-DE-BELENGARD, ESPERAZA, FA, FABREZAN, FANJEAUX, FENOUILLETDU- RAZES, FERRALS-LES-CORBIERES, FERRAN, FESTES-ET-SAINT-ANDRE, FEUILLA, FITOU, FLEURY, FONTCOUVERTE, FRAISSE-  CABARDES, GAJA-ETVILLEDIEU, GINOLES, GRAMAZIE, GRANES, GREFFEIL, GRUISSAN, HOUNOUX, ISSEL, LA BEZOLE, LA CASSAIGNE, LA COURTETE, LA DIGNE-D'AMONT, LA DIGNE-D'AVAL, LA FORCE, LA SERPENT,

LABASTIDE-EN-VAL, LADERN-SUR-LAUQUET, LAGRASSE, LASSERRE-DE-PROUILLE, LASTOURS, LAURAC, LAURAGUEL, LAVALETTE, LEUC, LEUCATE, LIMOUX, LOUPIA, MAGRIE, MALRAS, MALVIES, MAZEROLLES-DU-RAZES, MONTCLAR, MONTGAILLARD, MONTGRADAIL, MONTIRAT, MONTLAUR, MONTOLIEU, MONTREAL, MONZE, MOUSSAN, MOUSSOULENS, OUVEILLAN, PALAJA, PAULIGNE, PENNAUTIER, PEYRIAC-DE-MER, PIEUSSE, POMAS, POMY, PORT-LA-NOUVELLE, PRADELLES-ENVAL, PREIXAN, QUILLAN, RAISSAC-D'AUDE, RENNESLE- CHATEAU, RIBAUTE, RIEUX-EN-VAL, ROQUEFORT-DES-CORBIERES, ROQUETAILLADE, ROUFFIAC-D'AUDE, ROUFFIAC-DES-CORBIERES, ROULLENS, ROUTIER, ROUVENAC, SAINT-COUAT-DURAZES, SAINTE-EULALIE, SAINT-FERRIOL, SAINTHILAIRE, SAINT-JEAN-DE-PARACOL, SAINT-JULIA-DEBEC,SAINT-MARCEL-SUR-AUDE, SAINT-PAPOUL, SAINT-PIERRE-DES-CHAMPS, SAINT-POLYCARPE,SALLELES-D'AUDE, SALSIGNE, SERVIES-EN-VAL,TALAIRAN, TAURIZE, TOURREILLES, TREILLES,VENTENAC-CABARDES, VERZEILLE, VILLALIER,

VILLANIERE, VILLAR-EN-VAL, VILLARZEL-DURAZES,VILLEGAILHENC, VILLEGLY, VILLELONGUED'AUDE,VILLEMOUSTAUSSOU, VILLENEUVE-LESMONTREAL,VILLESEQUE-DES-CORBIERES, VILLESEQUELANDE, VILLESISCLE, VILLETRITOULS,

AJAC, ALAIGNE, ALAIRAC, ALBAS, ALET-LES-BAINS, ANTUGNAC, ARMISSAN, ARQUETTES-EN-VAL, ARZENS, BAGES, BELCASTELET- BUC, BELLEGARDE-DU-RAZES, BELVEZE-DURAZES, BELVIANES-ET-CAVIRAC, BOUTENAC, BRENAC, BREZILHAC, BRUGAIROLLES, CAILHAU, CAILHAVEL, CAMBIEURE, CAMPAGNE-SUR-AUDE, CAMPLONG-D'AUDE, CARCASSONNE, CARLIPA, CASCASTEL-DES-CORBIERES, CASTELNAUDARY,

(sur avis de la commission départementale du 05/05/2009)

Dans le département de l’Hérault,

 

 

 à ALIGNAN-DU-VENT, BASSAN, MARGON, MONTESQUIEU, NEFFIES, POUZOLLES, VAILHAN

le premier et/ou le deuxième traitement peuvent être facultatifs sur décision du GDON

 

 

le deuxième traitement peut être facultatif sur décision du GDON à

ASSIGNAN, BABEAUBOULDOUX, BERLOU, FERRIERES-POUSSAROU, VILLESPASSANS

 

(Arrêté préfectoral n° 09-XV-079 DU 26 mai 2009)

 

 

Dans le département des Pyrénées-Orientales, le deuxième traitement peut être facultatif sur décision du GDON à

ESTOHER, FINESTRET, JOCH, LAROQUEDES- ALBERES, PALAU-DEL-VIDRE, PASSA, PORTVENDRES,

RIGARDA, RIVESALTES, RODES, SAINTANDRE, SAINT-GENIS-DES-FONTAINES, TARERACH, TERRATS, VINCA, VINGRAU.

BANYULS-SUR-MER, CALCE, CERBERE, COLLIOURE, ESTAGEL, ESPIRA-DECONFLENT,

(Arrêté préfectoral n° 2055 DU 26 mai 2008)

 

 

renseignez vous auprès du GDON local Dans les communes concernées, pour plus de précision sur les modalités de l’aménagement de la lutte.

Pour toutes les autres communes, les trois traitements doivent être appliqués dans toutes les parcelles de vigne, sans exception

Vous trouverez ici la Carte des communes concernées

Lorsque le traitement est facultatif, chaque viticulteur doit procéder à des observations dans ses propres parcelles : 
En l’absence du vecteur, le traitement n’est pas réalisé.
Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 20:28

Le GDSA fait un appel à volontaires pour collaborer à une étude faite par la FNOSAD sur la résistance aux acaricides employés dans les médicaments antivaroas diffusés sur le marché.

Il faut souligner que ces test seront assez contraignants mais qu’il y a vraiment besoin d’avoir des apiculteurs qui répondent.

Pour faire un condensé du protocole ci-joint, il faut :

  • Avoir son ou ses ruchers à proximité du domicile (maxi 3 à 4 Km)
  • Avoir 5 ruches en test et traiter le reste du rucher avec même médicament
  • Effectuer des comptages de mortalité naturelle avant essais
  • Attaquer l’essai vers la fin Aout/ mi septembre
  • Faire des comptages tous les 3 jours les 15 premiers jours puis toute les semaines
  • En fin de traitement (10 semaines) continuer 2 semaines les comptages pour mortalité naturelle
  • 2 semaines après fin de traitement, effectuer traitement de contrôle
  • Envoyer un ou 2 échantillons de couvain en fin de traitement de contrôle

Pour sa part, le GDSA pourrait prêter  des plateaux grillagés,  et fournir gratuitement des langes, le médicament de traitement (5 ruches) et de contrôle  aux personnes qui s’engageraient à assurer le test jusqu'à la fin

Vous pouvez lire le     protocole de suivi d'éfficacité  du FNOSAD.

Les modalités d'inscription vous seront données prochainement. 

Repost 0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 09:01

En cliquant sur le lien ci-après, vous pouvez télécharger ce dossier :
 
http://www.exponano.com/download/declin-abeilles-INRA.PDF

Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 16:15
Vous pouvez lire    ici  le communiqué de l'UNAF du mois de juillet 2009.
Repost 0
Publié par Abeille34 - dans Publications
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 15:21

Vous pouvez suivre dans la video ci-dessous un cours de vulgarisation apicole par nos amis du GDSA de l'Hérault.



Abeilles des Garrigues Héraultaises en Danger - Ma-Tvideo France2
Rencontre avec Mrs Bonnet, Bonnaud, et Martino du GDSA

Tout d'abord merci pour votre accueil et votre expérience que vous voulez bien partager.Nous avons pris plaisir a cet échange.

Nous avons pu découvrir les différentes étapes de la création du miel par nos amies indispensables " les Abeilles ", les stress et agressions que notre société leurs imposent et que auront lune incidence regrétable sur notre devenir et celui de notre environnement.
Durant cette visite nous étions accompagné d'un groupe de personnes au RSA.
A ce jour, un nouveau danger menace les abeilles de nos garrigues : Le Frelon Asiatique.
Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 14:41
Les 19 et 20 juin sur l’Esplanade Charles De Gaulle à Montpellier
Découverte de la diversité de la faune et la flore de Montpellier.
 à voir lci   et     ici 
Repost 0

Présentation

  • : Abeille34-GDSA34 - les Apiculteurs de l'Hérault
  • Abeille34-GDSA34   -  les Apiculteurs de l'Hérault
  • : Blog pour les apiculteurs du département de l'Hérault destiné à faire circuler les informations syndicales et sanitaires concernant les abeilles.
  • Contact

Contactez nous

Vous pouvez laisser vos commentaires en fin d'article ou nous contacter directement à l'adresse abeille34@gmail.com

Recherche Dans Le Blog